À propos

Début 2015, quelques étudiants en médecine de Nice ont trouvé que leurs études étaient peut être trop centrées sur l’acquisition de connaissances, et ne favorisaient pas l’acquisition d’un esprit critique. Nous avons alors décidé de nous réunir pour se donner les moyens de « faire quelque chose » pour tenter d’y remédier à notre échelle.
Cette décision intervient dans un contexte de société bien particulier : peu de temps après la publication par l’OMS du guide « comprendre la promotion pharmaceutique et y répondre », suivi par sa synthèse par les étudiants parisiens sous la forme d’un « guide pour étudiants pressés comme des citrons mais avides de comprendre », les scandales médicamenteux itératifs…
Nous avons commencé par nous renseigner sur ce qui se faisait dans les autres facs comme à Paris et après avoir contacté le collectif parisien de la « troupe du R.I.R.E. », nous avons décidé d’essayer de réunir ceux que ça intéressait autour d’une journée de discussions/débats/sensibilisation : c’est comme ça qu’est née la première « Journée de l’Esprit Critique de Nice ».

Sur les conseils de nos pairs parisiens, nous nous sommes tournés exclusivement sur des ateliers participatifs en utilisant une pédagogie permettant à chacun de sortir de la passivité des cours magistraux.

La première année, nous avons proposé un atelier participatif organisé par un psychologue et une professionnelle de la communication, « esprit critique et communication » ; un atelier de lecture critique d’articles de recherche et de journaux en petits groupes : chaque groupe devait étudier le résumé d’un article qui présentait un biais classique, et le présenter au reste de l’assemblée pour permettre un débat autour de concepts clé dans l’analyse d’article.
Nous avons enchaîné sur un débat mouvant autour du film « Dr knock » et un débat autour de la visite médicale, co-animé par un ancien visiteur médical et un médecin du département niçois de recherche et d’enseignement en médecine générale connu pour son attachement à l’indépendance des médecins.

Cette première édition fut un succès au delà de nos attentes : les participants furent bien plus nombreux que prévu (76 personnes d’horizons variés tel que le doyen de notre faculté, un chercheur en anthropologie, un kiné, des médecins généralistes et spécialistes et un grand nombre d’étudiants en médecine) et les taux de satisfaction de l’ordre de 80% pour chacun des ateliers, selon l’enquête réalisée immédiatement après chaque atelier.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s